Réchauffement climatiques : les villes marocaines qui risques de disparaître en 2100

casablanca 2 fourdegbis-min

Photos: Medias24

Les différents rapport des experts du climat sont unanimes, le monde s’oriente vers une augmentation des températures de +2° à +4° selon les scénarios les plus pessimistes. Ce réchauffement va entraîner une fonte des glaces polaires, et donc une élévation du niveau des océans de 4 à 9m !

Climate Central et National Geographic ont tenté de modéliser l’évolution des zones côtières dans le monde selon tous les scénarios probables d’ici 2100. Le site d’information Medias24 en a fait une lecture et a consulté les scénarios possibles pour les principales villes côtières marocaines à travers 3 séries de cartes : 2018 ; scénario +2° ; scénario +4°.

Les résultats sont impressionnants, plusieurs villes marocaines sont menacées de disparaître totalement et d’autres perdront un bon nombre de quartiers. Les villes les plus exposées sont Dakhla, Tarfaya, Martil, Fnideq, Mdiq. Ces dernières risques de ne plus être habitable en 2100. Les villes de Laâyoune, Agadir, Essaouira, El Jadida, Casablanca, Mohammedia, Rabat, Kenitra, Larache, Tanger, Saïdia perdront une bonne partie de leurs zone habitable.

Voir l’ensemble des cartes pour les villes marocaines sur Medias24